Enfin !!! pas si cher…

Print Friendly, PDF & Email

Depuis les effets d’annonces de l’ordinateur portable à 100 dollars pour les plus défavorisés, on se demandait quelle serait la réponse des industriel. Allaient-ils continuer de leur coté, ou proposeraient-ils des solutions nouvelles ? Eh bien oui c’est fait. Annoncé depuis quelques temps et bientôt commercialisé en France, l’Asus EeePC présenté depuis quelques temps va répondre à cette question.

300 euros, ce sera le prix de cet ordinateur portable. On trouvera sur de nombreux sites des présentations de cet appraeil, ce n’est pas le propos ici. Ce que suggère cette nouvelle c’est un début de (r)évolution. L’acessibilité change de forme. On sort de windows, on sort des machines couteuses, on sort des performances toujours plus importantes, on sort des dernières modes. On s’attache désormais aux services. La convergence progressive que l’on observe tranquillement est peut-être en train de faire un pas de plus : son image fixe, images animées, internet, téléphonie, télévision etc… s’intègrent de plus en plus dans la même machine. Cet appareil qui est probablement le premier d’une lignée nouvelle donne le signal du départ. Les concurrents vont sans aucun doute commencer par regarder ce qui se passe, avant d’engager leur propre proposition (un peu comme le monospace…). De plus ce projet, contrairement à l’ordinateur à 100 dollard, n’est pas environné du discours idéologico technologique rapporté par les médias et aussi ses initiateurs. Autrement dit il annonce qu’il est normal de payer un prix plus modeste porr simplement « travailler » avec ces machines.

Premier point, une telle initiative confirme que la lutte contre la fracture numérique continue. Deuxième point, une rupture avec les pratiques antérieures du toujours plus (relayé par la loi de moore) est enfin possible Troisième point, le concept de cette machine est proche de l’autre à 100 dollars et propose des fonctionnalités voisines ce qui offre une machine « intermédiaire » entre l’assistant et l’ordinateur de bureau qui pourrait à terme arbitrer le débat, tant on voit les portables (couteux) se substituer aux ordinateurs de bureau.

Que pourrait faire l’école d’un tel objet ? J’entends déjà les critiques qui parleront du « gachis » des nombreuses initiatives de portables à l’école et qui diront que cela ne va rien changer. Par contre j’entends de nombreuses écoles primaires espérer dans cette proposition la possibilité de pouvoir travailler mieux dans la classe avec les TIC. On peut aussi espérer qu’une prise de conscience va enfin pouvoir d’opérer sur le rapport au « toujours » plus d’informatique pour passer au « enfin mieux ». Enfin on peut penser que si cette information vient dans les oreilles des jeunes, il sauront s’en emparer pour montrer à quel point ils savent « construire » leur avenir en s’appropriant avec « justesse » ces outils que pour l’instant nous leur avons présenté comme des « objets mythiques » et qui pourraient enfn devenir des objets ordinaires…

A observer de près

BD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :