L'effet loupe

Print Friendly, PDF & Email

La constitution de l’environnement informationnel de chacun de nous, sa gestion et don évolution sont à la base de « l’effet loupe ». Avec le développement des pratiques web, cet « effet loupe » s’amplifie.
 
Qu’est-ce que « l’effet loupe » ?
Cela part du fait que nous percevons le monde au travers du filtre que chacun de nous se constitue, volontairement ou pas, en vue d’organiser son environnement informationnel. Cela continue par le fait que l’application en continue de ce filtre provoque une augmentation de nos centres de préoccupation intellectuels, c’est à dire que l’application du filtre a tendance à faire boucler sur lui même les objets d’information. Enfin cela se termine par le fait que, percevant le monde à travers ce filtre constitué en lien avec le développement identitaire de chacun, nous croyons que le monde ressemble à nos perceptions structurées par ces filtres.
 
En quoi l’usage des TIC renforce cet effet loupe ?
La constitution de l’environnement informationnel se modifie profondément depuis une vingtaine d’année, depuis lesquelles la possibilité de mise en réseau s’est véritablement développé, au moins dans la communauté spécialisée. L’accès de plus en plus aisé, non seulement à la recherche d’information mais aussi à la diffusion, à la participation communautaire, autant d’éléments qui modifient la taille et la forme de la loupe en y ajoutant des possibilités nouvelles. 
 
Quels problèmes pose « l’effet loupe » renouvelé ?
A priori, pas davantage qu’avant. Mais après analyse on s’aperçoit que dans le monde surmédiatisé actuel, l’effet loupe est en train de passer à l’usage de la loupe. En d’autres termes, un certain nombre de nos collègues utilisent désormais la loupe pour mieux se regarder, à défaut de mieux regarder ce qui les entoure. En effet on aurait pu penser que la possibilité d’ouverture informationnelle aurait élargi le champ de la loupe. Il semble bien qu’il n’en soit rien. « L’usage loupe » s’appuie d’abord sur les réseaux restreints. Il relève ensuite de la communauté de « mêmes penseurs » qui se développe et amplifie l’effet loupe. On connait par ailleurs ce phénomène quand on réunit une foule dans un même idéal. Il suffit de questionner les participants à de tels évènements pour se rendre compte de l’impression de puissance qui se dégage en chacun pour comprendre l’effet loupe. 
 
En d’autre terme entre « l’effet loupe » et « l’usage loupe » chacun de nous est appelé à s’interroger sur la forme et le fonctionnement de sa propre loupe et cela en permanence. Aucun univers n’échappe à cette obligation et surtout pas le monde scientifique qui est parfois prompt à en jouer tout en affirmant s’en démarquer. Les enthousiasmes sont souvent moteurs, mais leurs effets peuvent être dévastateurs, certains parlent même de « terrorisme de la passion » qui s’impose à l’entourage.
 
Si je passe ma vie à regarder le monde à partir de mon seul quartier et de l’écran de ma télévision, il y a de fortes chances pour que ma loupe déforme sérieusement les choses. Que chacun se sente concerné me semble encore plus d’actualité à lire les régulièrement les débats et les commentaires en ligne (anonymes ou non…)
 
A suivre
 
BD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :