Le philosophe au hasard des digressions, pour bien commencer 2016

Print Friendly, PDF & Email

Michel Serres, bien connu pour ses propos sur les technologies numériques n’oublie pas qu’il est aussi d’une part philosophe et d’autre part humain. Il est souvent convié pour prononcer des conférences en France et au delà, et malgré son âge et la fatigue de ces interventions, il n’en perd pas pour autant un propos coquin voire égrillard. En tout cas, son art pour raconter des histoires est remarquable, même si parfois des approximations peuvent être relevées.
Ceci dit, il est contesté, par exemple, pour plusieurs propos sur l’invention du terme « ordinateur » qu’il attribue à une discussion entre étudiants à l’ENS, tandis qu’une source « officielle » l’attribue à l’un de ces étudiants, mais alors devenu professeur à la Sorbonne, Jacques Perret, sur la base d’un courrier que celui-ci à envoyé à IBM en 1955. Évidemment sans preuve de cet échange à la cantine, difficile de le croire, en regard de ce courrier de J Perret à IBM… désormais bien connu de tous les spécialistes. Mais face au plaisir « gascon » de l’histoire le public cède aisément, parfois même au delà du raisonnable :
Ainsi les auditeurs des universités et instituts catholiques de Lyon et de Paris, en 2015, (Serres le coquin) n’ont pas du relever ces deux passages significatifs de cet aspect coquin du personnage. Bien qu’ayant acquiescé par les rires à ces passages, les personnes qui assistaient à ces conférences n’ont peut-être pas précisément perçu ces petites provocations qui font d’ailleurs souvent le sel de son art de raconter des histoires (Storytelling dirait-on maintenant, pour faire riche).
En guise d’amuse-bouche, en vue de préparer une année nouvelle qu’on souhaite bien meilleure que celle qui vient de s’écouler, je vous invite à cliquer sur le lien ci-dessus pour vous réjouir quelques secondes.
Chacun appréciera, en ces temps d’accord entre de grandes compagnies et le Ministère de l’Education, l’appréciation du philosophe et surtout son analyse des termes
Meilleurs voeux pour 2016
Bruno Devauchelle
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :