Publié en 1983, Les Nouveaux Modes de Comprendre

Print Friendly, PDF & Email

Pierre Babin, qui fut collègue et co-auteur avec Marshall Mac Luhan d’un ouvrage « Autre homme, autre chrétien a  l’âge électronique » (Ed Chalet 1978) est avec Marie France Kouloumdjian (qui fut professeure à Lyon 1) l’auteur cet ouvrage sous-titré « La génération de l’audiovisuel et de l’ordinateur ». (Centurion,1983)
Le chapitre dont sont tirés les phrases du précédent post est accessible ici :
Les chances de l école babin kouloumdjian p 127 142
Chacun pourra approfondir ce chapitre pour en mesurer la dimension et visionnaire et toujours actuelle pour une grande part. Cette lecture doit nous rendre humble, en particulier lorsque l’on croit découvrir des questionnements qui en réalités ne sont pas du tout nouveau, mais simplement réactualisés et enrichis.
On a tort de négliger les propos des anciens, même s’il est souvent impossible d’accéder à leurs écrits (droits d’auteur obligent et absence de numérisation)
Dans le même ouvrage (dans les premières pages et le premier chapitre) on trouve aussi ces deux éléments qui se complètent sur ce que l’on disait de la nouvelle génération au début des années 1980. On pourra là encore remarquer récurrence et répétition dans plusieurs propos actuels :
Un montage audiovisuel sur la nouvelle génération présentait les éléments suivants en 1980

  • Ils ne voient plus comme avant (un caméra prolonge l’oeil)
  • Ils n’entendent plus comme avant (un transistor collé à l’oreille)
  • Ils ne parlent plus comme avant (un écouteur de téléphone à l’oreillé)
  • Ils n’apprennent plus comme avant (une classe devant les machines à apprendre)
  • Ils ne commandent plus comme avant (commande au micro et boutons devant un pupitre)
  • Ils ne marchent plus comme avant (un cosmonaute dans sa fusée)

Un tableau des étonnements, des questions et des reproches qui naissent de l’ancienne culture face à l’univers mental de la nouvelle génération

  • La puissance de concentration en baisse
  • Un étalement dans la superficialité
  • Une passivité accrue
  • La perte de l’esprit critique et du raisonnement
  • Pertes des notions de temps et de distance

A suivre et à débattre bien sûr
BD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :